February 23, 2017 | 17e Edition du Forum de, Conférence, Dates importantes, Média & Presse

Biographie de décideur : Ali Haddad, invité spécial de la 17ème Edition du Forum de Bamako

Ali Haddad est le P-DG de l’entreprise de BTP ETRHB. Depuis 2014, il est aussi le président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), la principale organisation patronale algérienne.

Né à Azeffoun, dans la wilaya de Tizi Ouzou, Ali Haddad a longtemps cultivé un goût prononcé pour la discrétion. « Tout petit déjà, je m’asseyais au fond de la classe » narre-t-il. Que ne l’a-t-on vu se masquer le visage lorsqu’un objectif s’intéressait un peu trop à lui ! Une époque révolue depuis novembre 2014 et son accession à la présidence du Forum des chefs d’entreprise (FCE).

Ali Haddad, c’est – officiellement – l’histoire d’un fils d’épicier né le 27 janvier 1965 à Azeffoun en Kabylie. Famille nombreuse et modeste. En 1987, quand le plus jeune de ses huit enfants – Ali – part poursuivre ses études en France après obtention de son diplôme de génie civil, le père, de son côté, a mis suffisamment d’argent de côté pour se lancer dans l’hôtellerie. Il gère alors Le Marin, un complexe construit en bord de mer à Azeffoun. En France, le benjamin, lui, mène une vie marquée du sceau de la sobriété. Au bout de six semaines à peine, le voilà rappelé par les siens : surendetté, le père d’Ali Haddad demande à son fils de revenir aider à sauver le business familial. Le petit jeune fait la preuve de son sens des affaires. En quelques mois, la fréquentation décolle et Le Marin est hors de danger.

L’année suivante, en 1988, il se lance dans le BTP et crée l’ETRHB : l’Entreprise des travaux routiers, hydrauliques et bâtiments. « L’amour de ma vie, dit-il en privé. Mon premier contrat, c’était la construction de trottoirs. »

Au gré des marchés – publics, toujours –, le petit entrepreneur local bâtit un groupe de BTP incontournable. Avec des polémiques : l’ETRHB ne tient pas toujours ses délais. Pire : sa participation à l’édifice de l’autoroute Est-Ouest tourne au fiasco avec des tronçons qui s’affaissent. Mais rien ne semble ébranler Ali Haddad, ni son groupe. De 2 000 salariés en 2005, ETRHB est passée à 15 000 en 2015. À ceux qui s’étonnent de sa réussite fulgurante, l’homme répond : « J’ai 26 ans de service, et je respecte les gens. » Ses proches décrivent aussi un bourreau de travail, « premier à arriver le matin et dernier à sortir du bureau. » Pour s’entretenir physiquement, Ali Haddad court tous les matins. Il ne fume pas.

Depuis 1988, l’homme s’est lancé, tout azimut, dans des activités diverses et variées : la presse via les journaux Wakt El Djazaïr et Le Temps d’Algérie, la télévision via Dzaïr TV et Dzaïr News, le football en rachetant le club USM Alger, la santé grâce à un partenariat avec l’américain Varian… D’aucuns lui prêtent des ambitions dans le pétrole et l’aérien.

Ali Haddad ne cache pas sa proximité avec des puissants. Saïd Bouteflika en premier lieu, le frère du président. « Mon frère » dit aussi le P-DG de l’ETRHB. L’homme tutoierait aussi Abdelmalek Sellal, le Premier ministre, et côtoie de longue date Amara Benyounès, ministre du Commerce, et Abdeslam Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines. « Je suis proche d’autres personnes aussi, d’autres ministres, d’autres responsables militaires et civils. En fait, je suis proche de tous les Algériens patriotes qui aiment leur pays » avait-il confié dans un entretien exclusif à TSA. Un nom manque à la liste : celui d’Abdelaziz Bouteflika, dont il soutient la candidature en 2009 et 2014 et dont il finance la campagne présidentielle aussi.

Le portrait ne serait pas tout à fait complet sans la mention de cet immense tableau dans son bureau, une représentation de son père sans doute. Au-dessus, un vers de La Fontaine rend hommage à la solidarité fraternelle. Le clan s’est ressoudé depuis que l’un d’eux a été enlevé. Lui-même tombe sur un faux-barrage en 1995 et se voit relâché. Businessman à succès, Ali Haddad se déplace parfois avec une garde rapprochée, « comme Issad Rebrab » notent ses proches. Entreprenant, mais prudent.

DOMAINE D’ACTIVITÉ :

BTP, médias, football, hôtellerie, santé

PRÉCÉDENTES ACTIVITÉS :

Hôtellerie

 ÉTUDES :

Génie civil

SES GRANDES DATES :

1965 : naissance à Azeffoun en Kabylie

1987 : reprise de l’hôtel Le Marin

1988 : création de l’ETRHB

1993 : premier gros contrat de l’ETRHB pour la construction d’une route nationale à Tizi Ouzou

2010 : rachat de l’USM Alger

2013 : lancement de la chaîne Dzaïr TV

2014 : élu président du Forum des chefs d’entreprise

VIE PRIVÉE :

Ali Haddad est marié et père de trois enfants

CITATION :

« Mon grand-père est tombé au champ d’honneur. Mon père a été emprisonné. Nous n’avons pas d’argent sale ! Notre réussite est celle de toute la famille »

 

Géostratégie

Développement

Enjeux scientifiques

Non classé

Articles récents

@fbamako

Suivre @fbamako sur Twitter

Copyright © 2013 Fondation FORUM DE BAMAKO.

Website development by dooInteractive

Inspiré de Laitao ; remerciements à Gilles Babinet et Geoffroy Deguy

Nous suivre sur Twitter

@fbamako